Livraison : 5$ ou 10$ selon le secteur - Commande minimum : 80$ - Livraison le jour même, entre 17h et 21h, si commandé avant 15h30

Sur cette comparée 2 : les cidres houblonnés

Sur cette comparée 2 : les cidres houblonnés

 

La semaine du cidre a eu lieu début mai, mais ce n'est pas une raison pour arrêter d'en boire!

 

Nous comparerons quatre cidres houblonnés cette semaine. Certaines personnes ont parfois des réticences à essayer ces cidres, croyant qu'ils seront amers ou qu'ils auront un « goût de bière ». Or, c'est très rarement le cas! L'amertume que confère le houblon à la bière résulte d'un ajout lors de l'ébullition du moût. On ne chauffe que rarement un moût de pomme, alors le houblon ajouté en macération ou en « dry-hopping » ne rend pas le cidre amer. Il modifie le profil aromatique du cidre et prend généralement deux tangentes : herbacé ou fruité.

 

Nous nous attarderons au Jack de Saragnat, aux Hollyhop et Houblonné de Milton, et au Jumelé de la Cidrerie d'un hectare.

 

Anciennement appelé « Et Hop! », « ...et Hop! », ou « Et Hop, préambulles », le nouvellement nommé Jack, ce Saragnat est élaboré à partir de son cidre classique auquel Christian Barthomeuf ajoute du houblon Cascade qui pousse le long de sa grange et d'un houblon, dont nous ne saurons pas la variété, qui est fourni par la houblonnière des Jarrets Noirs. L'ajout se fait durant la macération des pommes. Ces cidres fermiers doivent toujours être ouverts très froids, idéalement dix minutes au congélateur avant l'ouverture qu'on fera leeeentement, pour garder le CO2 liquide et qu'il ne provoque pas de geyser.

 

Ils en tirent un cidre avec un nez de citron et de fruit de la passion, éléments qui rappellent les NEIPA. En bouche, on est sur la pomme, le citron, la prune, la poire et les champignons. Avec son côté pomme verte, minéral et citronné, l'ensemble rappelle un peu la gueuze. L'acidité est modérée, il est bel et bien demi-sec en jeunesse, avec une belle effervescence naturelle. Le fond de levure donne des accents d'herbe fraichement coupée, ainsi que des arômes d'étable plus présentes et de tresse de foin d'odeur, renchérit ma collègue Mathilde.

 

Le Milton Hollyhop s'inspire des profils aromatiques des houblons de la côte ouest (Cascade et Chinook) et de la côte est (Citra). À sa sortie, je l'avais étiqueté comme frais et citronné. Aujourd'hui, on a des notes de miel d'été, d'ananas, de mangue, de fruit de la passion, de melon miel. Il n'y a presque plus d'acidité, bulle légère, impression miellée mais relativement sec.

 

Le CID Houblonné de la même cidrerie joue sur le même spectre : melon miel, poire, pomme, citron, ananas, goyave, mangue, il est doux, n'a aucune acidité et a une effervescence équilibrée. Pour les personnes amatrices du CID original, il y a là une alternative intéressante pour faire changement.

 

Le Jumelé de la Cidrerie d'un hectare présente un premier abord de pomme à croquer, puis de compote de pomme et de miel d'été. On a aussi de la pêche, de la fleur blanche et du litchi qui se terminent sur une finale sèche.

 

Trois cidres houblonnés sur quatre explorent donc les fruits exotiques tandis qu'un est plus en retenue avec des notes citronnées et herbacées. Aucun ne présente d'amertume. Il faudrait une macération longue ou des grandes quantités pour aller chercher une amertume en houblonnant un cidre, et encore, le profil serait différent de celui d'une bière.

 

Dans tous les cas, ce sont des produits à explorer pour n'importe quel.le amateur.trice de cidre!

 

Article précédent
Article suivant
Fermer (esc)

Popup

Use this popup to embed a mailing list sign up form. Alternatively use it as a simple call to action with a link to a product or a page.

Âge vérification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Recherche

Ajouté au panier à l'instant